Mise à jour le 25/03/2016, par Damien - Service Com’ ANDAR

imprimer l'article

Traitements médicamenteux

Les médicaments les plus utilisés sont ceux qui contiennent de l’aspirine ou du paracétamol.
Il est également possible de faire appel à des médicaments qui contiennent de l’ibuprofène, de la codéine ou d’autres dérivés de la morphine.

Les anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoïdes) :

Les médicaments dits anti-inflammatoires stéroïdiens (ou corticoïdes) – comme la cortisone – agissent comme inhibiteurs de l’inflammation et donc de la douleur qui lui est associée. Dans certains cas, ils permettent de freiner la progression de la maladie. A noter que ce sont des substances habituellement présentes dans l’organisme, puisque la cortisone est une hormone sécrétée par les glandes surrénales (situées au niveau des reins). Ils peuvent également être utilisés par injection locale au niveau d’une articulation particulièrement douloureuse : on parle alors d’infiltration.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) :

On peut citer les plus connus le Voltarène®, Feldène®, Célébrex®, etc...

Extrait de la Collection Articule (collection validée par un rhumatologue)

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Nous suivre