Mise à jour le 31/07/2017, par Damien - Service Com’ ANDAR

imprimer l'article

Que connaissons-nous du méthotrexate ?

Traitement de fond de première ligne dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde, il peut être utilisé seul ou en association avec un autre traitement de fond. Mais que savons-nous de ce médicament que nous sommes nombreux à prendre ?
C’est la question à laquelle l’équipe infirmière de Clermont-Ferrand a répondu au travers d’une étude auprès des patients du service.

Par Françoise Fayet, Infirmière de recherche et d’Education dans le service de Rhumatologie de Clermont Ferrand (63)

L’objectif de l’étude était d’évaluer les connaissances des personnes atteintes de PR sur le méthotrexate à l’aide d’un questionnaire mais aussi d’alerter le cas échéant, les médecins prescripteurs et les professionnels de santé en général, sur la nécessité de renforcer l’information sur des points particuliers mis en évidence et enfin d’élaborer une démarche éducative adaptée.
Pour ce faire, tous les patients atteints de PR prenant du méthotrexate qui ont été vus en consultation dans le service entre mars et septembre 2013 ont rempli un questionnaire sur place. Pour permettre aux participants de gagner en connaissance, le corrigé du questionnaire leur était remis et une information complémentaire leur était donnée au besoin, par le médecin ou l’infirmière.

Le questionnaire, élaboré en concertation avec les rhumatologues, les infirmières et les patients comprenait 23 questions qui permettaient une évaluation sur 100. Il abordait le mode d’action, d’administration, les interactions médicamenteuses, les effets secondaires et la surveillance nécessaire, les implications sur le mode de vie.
183 personnes ont ainsi participé à cette étude.

Au final, le score de connaissances était assez bas avec en moyenne de 53,3/100 (55/100 pour les connaissances indispensables) et l’étude a permis de montrer que plus l’âge était élevé et le niveau scolaire peu avancé, plus le score de connaissance était bas. 48% des patients ont demandé un entretien avec une infirmière pour aborder les points non ou mal compris.

Comment améliorer les choses après ce constat ?
L’équipe propose que des entretiens d’éducation soient réalisés au démarrage du traitement par méthotrexate et que des évaluations régulières soient faites sur le vécu et les connaissances de la personne. Le questionnaire peut aussi être utilisé comme outil pédagogique. L’équipe a aussi mis en avant l’utilisation des documentations de l’ANDAR.

Exemple de démarche éducative que votre soignant peut mettre en place avec vous :
Lors de la mise sous méthotrexate

- Que savez-vous sur le méthotrexate ?
- Qu’avez-vous envie de savoir ?
- Pouvez-vous identifier ce qui vous fait peur ? Quelles sont vos idées sur le méthotrexate ?
- Que savez-vous de spécifique à votre médicament (si injection ou prise de comprimés)
Lors de l’évaluation et du suivi
- Comment vous-sentez-vous depuis la prise du traitement (douleur, sommeil, activités,
fatigue, troubles digestifs…)
- Comment prenez-vous le traitement ? Vous arrive t’il de ne pas le prendre ?
- Savez-vous ce qui est à surveiller et ce qui nécessite d’aller consulter ?

Mais vous pouvez également prendre l’initiative et aborder ces sujets lors de votre prochaine consultation !

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Nous suivre