Mise à jour le 25/03/2016, par Damien - Service Com’ ANDAR

imprimer l'article

PR et sexualité

Souffrir de la PR ne signifie pas « renoncer » mais « vivre avec » en s’accommodant !

Etre un homme ou une femme avec un corps altéré par la maladie, c’est avant tout être un homme ou une femme !

Cela signifie que les besoins d’amour, de tendresse, de plaisir sont légitimes et soumis à la même alchimie physiologique et mentale que pour chaque être humain sexué !

L’harmonie d’un couple ne se résume pas qu’à l’activité sexuelle (cf. Articule n°3 : La Polyarthrite Rhumatoïde et les Autres). Mais elle s’y réalise aussi !

On sait aujourd’hui que la plénitude amoureuse est liée à la bonne image qu’on a de soi et à une construction mentale où le désir, la tendresse, le respect mutuel s’imbriquent intimement.

Extrait de la Collection Articule (collection validée par un rhumatologue)

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Nous suivre